Linux Mint : comment restaurer le système en cas de problème de démarrage (cas du non chargement de l’environnement de bureau Cinnamon ou autre)

Linux Mint : comment restaurer le système en cas de problème de démarrage (cas du non chargement de l’environnement de bureau Cinnamon ou autre)

Bonjour,

S’il vous arrive d’être planté au démarrage de votre Linux Mint, voici une procédure utile. Elle est applicable par exemple si, après saisie de votre mot de passe dans l’interface de connexion utilisateur, vous voyez un message d’erreur de chargement de Cinnamon, votre environnement de bureau…

Bien entendu, nous supposons que nous avions activé et paramétré correctement l’utilitaire de sauvegarde automatique du système TimeShift. C’est une des opérations recommandées par Linux Mint lors de son installation.

Méthode « console » avec un compte disposant des droits sudo

Si nous sommes bloqués devant l’écran noir après l’erreur de chargement de l’environnement de bureau, nous pouvons passer en mode console en tapant {CTRL}+{ALT}+{F1} puis valider la commande :

sudo timeshift --restore

Nous sélectionnons la sauvegarde que nous souhaitons dans celles qui nous sont proposées comme ci-dessous (j’ai choisi la 19) :

Nous nous laissons guider dans les étapes suivantes en conservant les options par défaut ou recommandées (les indications sont en général en anglais), et tout se passe pour le mieux.

Lorsque timeshift a terminé sa restauration, il procède au redémarrage de la machine.

Méthode « système » avec le compte root

Au démarrage, lors du choix dans le menu grub, nous sélectionnons l’option juste après le démarrage habituel pour Mint ici, par exemple dans mon cas actuellement :

Advanced options for Linux Mint 20 Cinnamon

Nous sélectionnons la première option « recovery mode » dans la liste qui nous est proposée, dans mon cas :

Linux Mint 20 Cinnamon, with Linux 5.4.0-54-generic (recovery mode)

Ceci fait, nous accédons au menu qui nous propose une option permettant d’accéder à la ligne de commande en tant qu’administrateur (root) :

root    Passer sur une console administrateur (root)

Une fois le mot de passe du root saisi, nous disposons de la ligne de commande en mode root. Il nous suffit alors de valider la commande :

timeshift --restore

et de suivre le protocole décrit ci-avant.

À votre service,

Marc JESTIN


Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : HoneyWaves par SpiceThemes