Linux : vérifier la capacité réelle d’une clef USB, d’une carte SD, d’un disque dur, etc.

Linux : vérifier la capacité réelle d’une clef USB, d’une carte SD, d’un disque dur, etc.

Bonjour,

De nos jours, lorsque l’on achète des clefs USB, des cartes SD ou micro SD, des disques durs et toute autre unité de stockage, deux précautions valent mieux qu’une, et il vaut mieux vérifier AVANT d’utiliser des unités de stockage.

Il y a d’autres choses à vérifier d’ailleurs, que nous aborderons à l’occasion ensemble, vous et moi, si vous le souhaitez.

Je rappelle que si nous ne le faisons pas, nous encourrons le risque de perdre des données à notre insu alors que nous croirons avoir écrites sur l’unité !

Voici par exemple le résultat que je viens d’obtenir sur une carte micro SD que je viens de traiter :

Résultat du test d’une carte micro-SD vendue pour une capacité de 64 Go et disposant en réalité d’une capacité de 32 Go avec F3Probe sous Linux

Un béotien qui comprend l’anglais (ou qui utilise un traducteur) comprend immédiatement de quoi il retourne :

Bas news: The device '/dev/sdc' is a counterfeit
(Mauvaise nouvelle : l'unité de stockage 'dev/sdc' est une contrefaçon)

À noter qu’il convient d’effectuer ce test pour toute unité de stockage AVANT de l’utiliser, étant entendu que le test peut détruire des données contenues dans l’unité. Si vous avez déjà utilisé la carte ou la clef ou… pensez à effectuer une sauvegarde avant de démarrer le test.

La commande à exécuter est :

sudo f3probe --destructive --time-ops /dev/sdc

Avec /dev/sdc le disque monté correspondant à la carte testée (affichée dans Disques sous le nom /dev/sdc1 dans le cas présent du nom de la partition créée par le fabricant).

À noter que la commande

sudo f3probe --destructive --time-ops /media/marcj0711/disk

où se trouve également la carte ne fonctionne pas et renvoie le message d’erreur suivant :

f3probe: Can't open device `/media/marcj0711/disk': No such file or directory

Quand on peut tester une carte micro SD, on peut tester de même une clef USB, un disque dur, et toute unité de stockage.

À noter que le package F3 (Fight Flash Fraud = combattre la fraude sur les mémoires Flash) nous propose une commande pour créer une partition correspondant aux capacités réelles et donc sans risque.

sudo f3fix --last-sec=61394742 /dev/sdc

Bien entendu, la valeur du dernier secteur (ici 61394942) dépendra de chaque cas réel.

Si vous souhaitez utiliser l’unité de suite après avoir effectué cette correction, il vaudra mieux démonter et remonter proprement le disque, ou, plus simplement, redémarrer votre ordinateur.

À votre service,

Marc JESTIN


Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : HoneyWaves par SpiceThemes