Notons au passage que tout se passe à merveille avec l’ordinateur que j’avais reconditionné et vendu une paille.

Bon, une cliente qui m’avait acheté un ordinateur reconditionné pour ses parents m’a rappelé pour une panne sur le sien.

Mes clients me rappellent (sauf ceux à qui j’ai dit stop) : je vais le prendre bien.

Dommage que je n’aie pas plus de nouveaux clients.

Notons au passage que tout se passe à merveille avec l’ordinateur que j’avais reconditionné et vendu une paille.

J’dis ça, j’dis ça.

À votre service,

Marc JESTIN


Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *