Bonjour,

Apple a confirmé accéder aux données privées des utilisateurs de son service de stockage dans le cloud (iCloud) afin de détecter des utilisations contraires à ses conditions d’utilisation. (1)

Cette confirmation complète le « Patriot Act », loi américaine qui oblige les sociétés implantées aux États-Unis à communiquer les informations contenues dans des moyens informatiques aux autorités fédérales.

Dans ces deux cas, il s’agit de faire respecter la loi et un consensus moral. (2)

Nous avons également appris que les sociétés commecialisant des systèmes d’assistance vocale s’autorisent à écouter nos conversations, que des employés de sociétés commercialisant des caméras de vidéo surveillance accédent à nos vidéos…

Avec tous ces cas concrets, j’ose imaginer qu’il est très clair pour tous que toute information que je fais circuler sur Internet ou que je stocke dans le cloud est accessible à des programmes et des personnes que je ne connais et ne maîtrise pas.

Cela doit nous faire nous poser un certain nombre de questions sur des enjeux stratégiques de nos activités économiques et de nos vies personnelles.

Externaliser son stockage de données ou ses applications est une décision éminemment stratégique et lourde de conséquences. Mieux vaut disposer d’une bonne compréhension des enjeux.

C’est une des raisons pour lesquelles je recommande de ne pas se jeter dans la gueule du loup en externalisant sans réfléchir. Mieux vaut veiller à conserver la maîtrise de ce qu’on fait.

Je rappelle ces deux principes de bon sens :

  • Certaines données et applications stratégiques sont bien mieux gardées si elles ne sont ACCESSIBLES QUE PAR NOUS (sur nos propres moyens techniques dans nos propres locaux)…
  • Certaines données et applications encore plus stratégiques sont bien mieux protégées si, en plus, par sécurité, elles NE SONT JAMAIS EN CONTACT AVEC LE RÉSEAU EXTERNE
  • Et le tout mérite sans doute d’être sécurisé c’est à dire chiffré, et sauvegardé. Avec ou sans le cloud, mais en connaissance de cause.

N’oublions pas qu’on ne nous dit pas tout et qu’on ne sait pas toujours qui fait quoi exactement. Qui plus est, les humains, les appareils et les logiciels ont largement démontré qu’ils ne sont pas exempts de vulnérabilités.

On peut choisir d’utiliser des services, sous réserve d’avoir pleinement conscience des conséquences directes et indirectes de ce choix.

À votre service,

Marc JESTIN

(1) En effet, Apple a confirmé accéder aux photos de ses clients pour lutter contre la pédopornographie lors d’une conférence au CES 2020 :
Apple confirme accéder aux photos de ses clients pour lutter contre la pédopornographie, 01Net, 09/01/2020

(2) Je pense, et j’espère, que nous sommes tous d’accords pour que tout soit entrepris par les acteurs institutionnels et privés pour faire barrage à toute forme d’exploitation sexuelle des enfants.


Articles similaires :